fbpx

L’amour ne dure que 3 ans

  • 8 août 2019
amour ne dure que trois ans

Est-ce qu’il a raison, Fred ?

Ah, ce cher Frédéric. Combien d’espoir de bonheur s’inscrivant dans la longévité a t’il brisé en nous pondant ce livre avec le titre ” L’amour dure 3 ans ” ? Nous invitant à penser que l’amour ne dure que 3 ans….et que donc finalement, le “ils vécurent heureux pour toujours” n’était qu’un mythe de contes de fées.

Et s’il avait raison ? Ou bien confond-il état amoureux et amour?
Ce sont deux états psychiques différents, qui n’impliquent pas les mêmes mécanismes de choix conscient et inconscient.

Amour et état amoureux

L’état amoureux, c’est cette phase d’idéalisation, où l’autre n’est que merveille, joie et bonheur. Où tous nos sens s’éveillent, où notre cerveau danse la gigue dans un bain d’hormones visant à maximiser nos chances de procréation et donc de reproduction.

C’est le moment où le lien se crée et commence à se construire.
Les bases sont posées.
Sauf que cet état n’est pas fait pour durer. Il est fait pour matcher.
Il durera plus ou moins longtemps selon les couples, mais en général au bout de 2/3 ans, il commence à s’estomper.

Une fois arrivé à expiration psychique et physiologique de cet état amoureux, peut arriver le véritable Amour. Ou pas.
Il n’arrive que si toi et ton partenaire réussissez à passer au-delà de cette phase de désillusion.
Ce moment où tu te rends compte que ses talents, aussi nombreux soient-ils, ne sont peut-être plus suffisants pour éclipser ses défauts. Tous ces petits trucs qui t’agacent.
À cette étape s’opérera alors un basculement crucial : es-tu prêt.e à accepter l’autre dans son entièreté ? Avec ses parts d’ombre ? Sans condition ?
Parce que l’amour, le vrai, c’est justement ça. Aimer inconditionellement.

Il n’y a pas de fatalité

Alors ça ne veux pas dire que tout ce qui existait avant n’avait pas de valeur. Juste que c’était là pour te préparer à ce moment de bascule.
Et quel que soit le côté duquel tu « tomberas », ce sera ok.
Peut-être que devant ce moment d’engagement conscient vis-à-vis de l’autre, l’un de vous choisira de partir. C’est souvent ce qui se passe.
Mais ce n’est pas une fatalité. Si les conditions sont réunies, et que vous en avez tous les deux envie, il n’y a pas de raison pour que la marche soit trop haute à monter ! Il faudra juste réaliser qu’aimer, c’est aussi un “travail” quotidien, comme d’entretenir un jardin. On peut le laisser de côté de temps en temps pour faire autre chose. Mais si on l’abandonne trop longtemps, ce sont les mauvaises herbes qui envahissent tout et qui, détruirons tout ce qui avait été construit jusqu’à présent.

Et toi, quel est ton avis sur cette grande phrase de la philosophie française ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu