fbpx

C’est quoi la dépendance affective ?

  • 27 décembre 2019
dépendance affective

Vivre dans le regard de l’autre

La dépendance affective, c’est quand on ne sait vivre que dans le regard de l’autre.
On a un besoin de validation très fort, car notre estime de nous-même est quasiment inexistante.
Du coup, on est sans cesse à demander aux gens qui nous entourent des preuves d’affection et d’amour, sans quoi, c’est comme si on disparaissait.

Cette dépendance se retrouve dans le cadre amical, mais peut aussi être extrêmement présente dans le cadre amoureux.
Comme souvent, les causes de cette dépendance affective sont à rechercher dans notre enfance, au travers de la relation à nos parents.

Les conséquences de la dépendance affective

La dépendance nous pousse à vivre dans l’idéalisation de notre partenaire : il ne faut pas voir ses mauvais côtés, qui risqueraient de nous donner envie de partir. Car on ne peut pas partir, puisque être seul équivaut à une forme de mort symbolique.
Alors on se dit qu’il/elle est parfait.e.
On peut aussi se retrouver à accepter beaucoup de choses, parfois même de la violence ; afin de ne pas se retrouver seul.e.
Pour ne pas être abandonné.e, on dit oui à tout, on courbe la tête et on n’affirme pas ses propres envies et choix. On se coule dans le moule, on s’oublie pour devenir ce que l’on pense que l’autre attend de nous.

Bien sûr, cela peut nous arriver à tous, si nous avons une estime de nous-même un peu tangente parfois. Mais là où ça devient pathologique, c’est lorsque l’on accepte des choses inacceptables, qui peuvent mettre en danger notre intégrité psychique ou physique.

La dépendance affective n’est en plus pas du véritable amour.
Car l’amour se construit à deux. Et le cas de la dépendance affective, l’autre n’est e fait là que pour remplir notre vide intérieur. C’est une forme de « boulimie d’amour », où ce que nous donne notre conjoint n’est jamais suffisant, où l’on demande toujours plus. Jusqu’à en devenir envahissant, oppressant.

Parfois, cette dépendance est présente chez les deux partenaires : dans ce cas, on parle de co-dépendance. Ce sont des relations encore plus dangereuses, car les manques de chacun ne font que s’entretenir ; et en cas de rupture, le pire peut arriver.

Pour en sortir, il faut déjà s’accepter comme dépendant.
Et ensuite, chercher l’aide d’un thérapeute, car il est très difficile d’en sortir seul. Il n’y a aucune raison d’avoir peut ou honte de se faire aider.

Et toi, as-tu déjà connu des situations de dépendance affective ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu