fbpx

Echec amoureux : pourquoi cela n’existe pas et comment changer sa vision des choses.

  • 4 mars 2021
échec amoureux

Echec amoureux : ça recommence…

Et voilà, encore une fois., c’est fini.

Encore un nouvel échec amoureux.
Cette relation sur laquelle tu avais tout investi.
Cette histoire que tu pensais être enfin la bonne.
Celle qui devait te tenir chaud pendant un bon moment.

PFIOU. Envolée, terminado. On recommence à zéro.


Bah oui, mais toi, t’en as marre. Ras-le-bol, plein les pattes, atrocement assez, t’es excédée..Bref, t’as compris le concept.

Lassée de recommencer toujours à zéro justement, de voir tes espoirs s’évanouir comme une flaque d’eau sous un soleil de plomb.

Alors tu te sens en ECHEC. Massivement en échec.

Tu te dis que le problème, il doit être profondément ancré en toi, pour ne pas réussir à faire ce qui, pour la plupart des gens autour de toi, à l’air facile.

Pourquoi les choses semblent si simples pour les autres quand pour toi, tout n’est que boucle éternelle ?


Le souci, c’est que plus tu te considères en échec amoureux, et plus tu viendras créer les situations (inconsciemment), qui te maintiendront dedans.

C’est cette fois où tu as rencontré Bidule, qui était bien sous tout rapport. Et qui te plaisait d’ailleurs beaucoup. Sauf que tu t’es dit, dès le début, que « pourquoi ça marcherait avec Bidule alors que ça foire tout le temps ? ». 

Et donc, tu t’es enfermée dans ta peur.

Peut-être même que c’est toi qui as mis fin à la relation, parce que de toute façon comme ça n’allait pas marcher… Autant anticiper, non ?

Porte un autre regard sur les fins de relation


Et si je te disais que tout ce que tu as vécu jusqu’à présent n’était pas des échecs.

Mais bien des expériences de vie, qui essayent de t’en apprendre beaucoup sur toi et sur ta façon de voir l’amour et les relations ?

Et si je te disais qu’il n’y avait pas de fatalité,
 et que si tu commences à voir le verre à moitié plein (expérience) au lieu de le voir à moitié vide (échec) ; alors les choses pourront commencer à bouger ?

Il y a cette phrase que j’aime qui dit « La vie nous présente toujours les mêmes plats, jusqu’à ce que nous prenions conscience de ce que nous sommes en train de manger ».

Tu vois l’idée ?

Alors je sais bien que tu as envie de me hurler dessus : 

« Mais Claudia, comment veux-tu que je ne voie pas ça comme un échec. À mon âge, je me voyais déjà en couple, peut-être mariée. Et ne parlons pas de la question des enfants qui commence à me chatouiller. Donc je fais comment pour être positive moi ? »

Tout est une question de changement de perspective.

Si tu vois ces histoires comme des messages et non plus comme des malédictions.
Si tu es prête à entendre ce qu’elles viennent te dire.
Si tu comprends que les clés sont en toi….

La frustration diminue. 

Pourquoi ?

Car alors, les choses reviennent en ton pouvoir.

Echec amoureux: reprendre la main pour mieux les vivre


Tout le sujet est là : arrête de vouloir contrôler ce qui n’est pas dans ta sphère de contrôle, et de ne pas t’occuper de ce qui l’est.


Et justement, ce qui est maîtrisable, c’est d’aller regarder en toi et de comprendre.

Toute répétition vient indiquer quelque chose.

Il ne s’agit pas de te culpabiliser, de te dire que si tu en es là, tout est de ta faute et que tu l’as bien mérité.

Chacune de nous porte en elle son histoire, ses traumas et ses peurs.

Et tu n’es pas responsable de ça. 

Mais tu es responsable, vis-à-vis de toi-même, de faire en sorte d’en sortir pour enfin vivre la vie amoureuse à laquelle tu aspires.

Fais une pause.

Prends le temps de creuser, d’aller explorer ces histoires pour voir ce qu’elles te disent.

Analyse tes choix pour comprendre.

Et libère-toi enfin.

PS : Si tu en as marre de vivre toujours dans le même cycle de relations qui ne fonctionnent pas, et que tu as besoin d’aide pour en sortir une bonne fois pour toute : prends rendez-vous pour un appel gratuit avec moi. On discutera de ta situation et je te dirais comment je peux t’aider à avancer. Clique ici pour accéder à mon calendrier.

Laisser un commentaire

Fermer le menu