fbpx

L’incertitude est l’essence même de la vie amoureuse

  • 29 août 2019
incertitude est l'essence même de la vie amoureuse

Comprendre que tout est mouvement

Pas toujours évident d’accepter cette réalité. Que rien n’est jamais figé, que tout est en mouvement permanent. Que l’incertitude nous entoure en permanence.
Surtout quand on vit dans une société qui nous vend, concernant nos relations amoureuses, du « happily ever after ». Comme si, une fois la « bonne » personne trouvée, tout était joué. Clap de fin. Rideau.
Et puis un jour, tout s’écroule. L’autre nous quitte, ou nous décidons de le quitter.
Va savoir quel côté de l’histoire est le plus difficile à vivre.

Et pourtant, au-delà du couple, l’incertitude est l’essence même de la vie.

Mais on ne sait jamais ce qu’il va se passer demain, ce qu’on va vouloir, ce qu’on va devoir changer.
Et c’est hyper flippant, surtout quand on est quelqu’un d’un peu angoissé et qu’on aime maîtriser son environnement pour se rassurer.
Ma vie a été pas mal chamboulée (pro et perso) ces deux dernières années, j’ai fait 10 pas en avant, puis 5 en arrière pour finalement faire un bond qui en valait 30 minimum des pas….
Et s’il y a une chose que j’ai apprise, c’est ça : la seule certitude, c’est qu’il n’y en a aucune. La vie est mouvante, nous sommes des être mouvants.

Alors j’ai décidé, que plutôt de lutter encore et encore contre cette incertitude pas maîtrisable, je choisis de l’embrasser. De surfer dessus.
Ainsi je mets mon énergie dans la seule chose que je maîtrise à peu près : ce que je suis, ce que je veux, ce que je fais. 
Et dans une relation, au lieu d’épuiser son énergie à angoisser sur le fait que peut-être que demain, ce sera fini, passer cette énergie à faire en sorte qu’aujourd’hui soit merveilleux, et que demain existe encore.

Se recentrer sur le moment que l’on vit aujourd’hui est le meilleur moyen de combattre l’incertitude de demain. Et sortir de la souffrance engendrée par l’angoisse de l’incertitude.

Et toi, niveau acceptation de l’incertitude de la vie, tu en es où ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu