fbpx

Raison ou sentiments : avancer vers l’amour romantique

  • 11 février 2021
raison ou sentiment

La raison ou les sentiments

Ah, l’amour, l’amour….

Tu en entends parler depuis ta plus tendre enfance. 

On te met dans la tête depuis toute petite à quel point, il est important, que dis-je, primordial que tu vives cet amour un jour.
Et le mieux, ce serait qu’il dure toujours.

Alors tu es là, tu continues à te faire une idée de ce qu’est l’amour et ce qu’est le couple au travers des films, des séries et de ce que te raconte la société.

Tu vois la romance et le romantisme comme un absolu à atteindre, et tu as hâte de vivre, toi aussi, le frisson du grand amour.

Et puis un jour. BAM.


La réalité te frappe de plein fouet. 

Se pourrait-il que ce que l’on t’a vendu comme un absolu, ne soit en fait qu’une chimère ?

Que cet amour romantique encensé comme la seule et unique façon d’aimer soit le lit de nos désespoirs et de nos erreurs ?

Dans le cadre de mon travail, je rencontre tellement de femmes pour qui la vision du couple est enracinée dans cette idéalisation de l’amour…

Et cela est cause de bien des souffrances, et des incompréhensions.

Ce que l’on pense sur les sentiments

Le genre de pensées qui les habitent :
– La passion, le ride en haut des montagnes russes en permanence.
– Le feeling immédiat, l’évidence qui te foudroie.
– Avant tout des sentiments, que c’est ça la base du couple
– Se laisser emporter par ses émotions, et mettre de côté les « défauts » de l’autre, et puis au pire, il/elle finira bien par changer

Et les voilà prisonnières, incapable de commencer une relation ou fonçant systématiquement dans le mur ; emportées par la frustration de ce décalage entre ce qu’elles avaient rêvé et ce qu’elles obtiennent en face.


Attention, je ne dis pas qu’il faut apprendre à se contenter de peu.
Qu’il faut se résigner à une histoire sans amour sans sentiments.

Mais qu’il faut réussir à trouver le juste équilibre, celui qui permet à la fois d’aimer et de ne pas être en souffrance et en attente de choses qui n’arriveront jamais.

Pour cela, il faut avancer vers ce qu’on appelle « l’amour adulte ».

Cette croisée des chemins qui arrive à lier la raison et les sentiments, d’une façon constructive et sereine.

Pour moi, prendre conscience qu’il y avait urgence à déconstruire cette vision romantique de l’amour a été une véritable révélation. Et c’est une des avancées majeures que j’ai faite sur le chemin pour apprendre à aimer mieux et à me laisser aimer.

Avant tout ça, je me souviens de quelques années en arrière, j’étais la première à me dire « mais s’il y a des sentiments, c’est qu’on est fait pour être ensemble ». J’avais du mal à imaginer que les sentiments puissent exister pour ne déboucher sur rien.
Combien de fois, je me suis acharnée dans des débuts de relations ou des relations qui n’ont jamais vu le jour, parce que j’avais eu ce feeling, cette sensation de connexion.

Si tu en es encore là, ne te jette pas la pierre. Tu n’es pas responsable du monde dans lequel tu as infusé pendant toutes ces années ; et qui a ancré en toi ces envies et ces pensées.

Comment conjuguer raison et sentiments ?

Mais tu es en capacité, à partir d’aujourd’hui, de prendre conscience des choses et t’en détacher.

Quand tu avances vers l’amour adulte, tu te libères : tu es capable d’accueillir l’autre comme il est et non comme tu voudrais qu’il soit.

Tu permets à la rencontre vraie de naître, plutôt que d’essayer de calquer la relation et l’autre sur l’idéal que tu as construit dans ton esprit.


Tu prends conscience que la passion, ce n’est pas l’amour.
Parce que ce dernier se construit, tandis que la passion se subit.

On a porté aux nues pendant des siècles la passion comme si c’était ça l’amour véritable, alors que c’est la chose la plus facile et la plus « instinctive » du monde : dans la passion, on ne choisit pas l’autre, on est emportée.

Dans l’amour adulte, celui qui dure et qui se bâtit, on fait le choix conscient d’être présente jour après jour. Même les jours où tout est moins parfait.


On voit l’autre tel qu’il est réellement et vice-versa.


Alors, au fond, n’y a-t-il pas plus de beauté dans ce choix actif que l’on fait d’aimer et de faire vivre cet amour, plutôt que dans ce que l’on vit sans même le contrôler ?

Si mes mots te piquent, s’ils te mettent mal à l’aise ou en colère : c’est parfait !
Et du coup, je serai curieuse de savoir ce qu’ils viennent remuer en toi !
Tu me partages tout ça
en commentaires ?

Si tu as l’impression qu’il est temps pour toi de dépasser cette vision de l’amour, et d’en construire une qui te ressemble et te permettra de t’épanouir : rejoins-moi dans mon programme d’accompagnement RENCONTRE(S).
Contacte-moi par mail pour en savoir plus.

Laisser un commentaire

Fermer le menu