fbpx

Comprendre la roue des personnalités et comment cela influence la dynamique de couple.

  • 9 mars 2021
roue des personnalités

Roue des personnalités : quelles en sont les composantes ?

Ces trois composantes « parent, enfant, adulte », font partie de ta vie psychique.

Contrairement à ce que tu penses peut-être, atteindre la maturité émotionnelle, ce n’est pas se couper de sa part d’enfant, pour s’enfermer dans un des deux autres fonctionnements.

Et n’être qu’un enfant dans une relation n’est pas non plus la bonne dynamique, car on fera porter à l’autre le couple, en étant en perpétuelle demande et sans jamais donner en retour.

Au contraire, pour une dynamique relationnelle qui fonctionne, il faut que chacun des partenaires ait la capacité de passer de l’un à l’autre avec souplesse et fluidité.

Le matin, tu seras « parent » quand ton partenaire se réveillera et ne se sentira pas bien. Tu lui donneras de l’affection pour l’aider à aller mieux.

Le midi, vous serez « adulte » tous les deux, quand vous ferez l’amour.

Le soir, tu seras l’enfant, car tu as un coup de moins bien et que tu as besoin d’être réconforté.e.

Prendre sa place en combinant les différents aspects de nos personnalités

De cette façon, chacun prend, donne et demande alternativement ; et le vase affectif de chaque partenaire ne se rempli ni ne se vide jamais trop.

Les problèmes surgissent quand les partenaires se retrouvent figés dans un des rôles.
Par exemple, si tu te retrouves à avoir toujours un rôle de « parent » et l’autre « d’adulte » ; alors très probablement que le second se sentira étouffé au bout d’un moment.
A contrario, dans une relation « parent »/ « enfant », le premier, peut en avoir assez de toujours devoir s’occuper du second. Etc.

Il est donc important de voir, en analysant tes relations, si tu réussissais à circuler d’un rôle à l’autre (même si je pense que nous avons tous un mode prédominant), de façon à e que la relation soit équilibrée.

Moi, je sais que par exemple, dans ma première longue relation, j’étais surtout en mode « parent ». Et dans ma seconde en mode « enfant ».

La dynamique est liée au partenaire, question de synergie. Mais aussi, à notre propre évolution intérieure et aux injonctions que l’on se donne ou aux choses qu’on accepte alors qu’on ne devrait pas.

Et toi, tu te situes où dans cette dynamique relationnelle ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu