fbpx

Jalousie et possessivité : explications

  • 16 décembre 2019
jalousie et possessivité

Mon histoire avec la jalousie et la possessivité

Le sujet de la jalousie te de la possessivité me touche particulièrement, car c’est quelque chose que j’ai vécu de près lors de ma dernière relation.
Même si je sais qu’il existe bien pire que ce que j’ai connu, cela m’a quand même beaucoup marquée.

Le pire, c’est que c’est un comportement que j’ai accepté. Déjà, parce qu’il était au début plutôt insidieux, et ensuite, parce que j’avais peur de perdre mon copain. Qui jouait d’ailleurs beaucoup sur une forme de chantage affectif.
Je fermais en général ma bouche, je ne disais rien. Et les rares fois où cela arrivait, c’était forcément le drame. Il menaçait de partir.
Ce qui est absurde quand au final, on sait que c’est moi qui l’aie quitté et qu’il m’a supplié de le garder parce qu’il allait (je cite) « mourir sans moi sinon ».
BREF. Ceci étant la preuve absolue d’une relation dysfonctionnelle et toxique.

Explications sur la jalousie/possesivité

Pour revenir à la jalousie, celle-ci repose sur une image extrêmement archaïque et primitive du lien affectif. Pour les vrais jaloux, l’amour n’est autre que la possession.
Comme un petit enfant avec ses affaires, avec ses parents ;, il/elle doit posséder pour entretenir le sentiment de toute-puissance qui le fait se sentir vivant.e.

Cette méconception de l’amour entraîne une forme de dépendance affective, basée sur le doute permanent. L’individu jaloux est en fait dans le doute de lui-même permanent. Et il tente de se rassurer en ayant la main-mise sur ce qui l’entoure, et plus particulièrement son/sa conjoint.e.
Il y a une forme d’objectification de l’autre, qui n’est plus un être humain indépendant et libre, mais devient un objet nécessaire au bien-être.

Mais plutôt que de tenter de donner envie à l’autre de rester, en faisant vivre la relation de façon saine et fun ; le/la jaloux.se aura tendance à mettre toute son énergie pour empêcher l’autre de partir.
Le souci, c’est que ces actes prenant racine dans une énergie négative, ils ne pourront entraîner que des conséquences négatives.
Comme toujours avec les croyances, on finit par produire exactement ce que nous souhaitions éviter : on est terrorisé à l’idée que l’autre nous quitte, nous trompe. Et les comportements que l’on met en œuvre, nourris par cette peur, ne font que baliser le chemin pour que cette personne finisse par nous quitter un jour, voire nous trompe.

Et toi, as-tu déjà vécu une relation avec quelqu’un de jaloux ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu