fbpx

To ghost or not to ghost : telle est la question

  • 29 juillet 2019
ghosting c'est quoi

Voilà, je n’en suis pas fière, mais je dois t’avouer que cette semaine, il m’est arrivé un truc pas tip top cool : je me suis faite ghoster. Un vrai ghosting de l’époque moderne: un lapin, aucune nouvelle, pas d’explication. Rideau.

As-tu déjà pratiqué le ghosting ? Ou en as-tu été victime ?

Enfin ! Levez la main si ça ne vous est jamais arrivé !
Ou bien même, levez là si vous l’avez déjà fait (on ne vous jugera pas, promis !)

Si je suis complètement honnête avec vous… étant plus jeune je l’ai fait une fois. Et j’avoue que c’était il y a 6 ans, et que je n’en suis encore pas très fière.
Et que si c’était à refaire, je ferai autrement (et croyez-moi, c’est rare que je dise ça !).
Parce qu’au final, que ça fasse 1 mois, 1 jour ou 1 an, laisser quelqu’un dans une situation d’incompréhension ; ce n’est vraiment pas top.

Pourquoi on ghost ?

Ce que je voulais soulever comme questionnement avec ce post, c’est : pourquoi est-ce qu’on ghost ? Qu’est-ce qui fait qu’on ne va pas prendre 2 minutes de notre vie pour signaler à cette personne qu’elle ne nous verra plus. Est-ce si difficile ? Surtout par écran interposé !
Est-ce de la lâcheté ? Est-ce qu’on considère que les choses sont si claires dans notre tête que l’autre aura bien deviné que c’était mort ?
Ou bien est-ce qu’on oublie pendant un instant de considérer l’autre pour ce qu’il est réellement : un être humain avec des sentiments ?
Parce qu’après tout, ce qui peu paraître anodin pour toi, peut être violent pour la personne en face. Tu ne connais pas forcément ses sentiments, ses expériences et sa façon d’y réagir peu varier du je-m’en-foutisme total au trauma complet.

Alors, si on prenait l’engagement, à partir d’aujourd’hui, de toujours respecter l’autre dans sa totalité, de ne plus ghoster personne et surtout, soyons honnêtes, d’avoir le courage de porter nos couilles et nos ovaires pour dire à cette personne qu’on ne la reverra plus ?

On choisi de se comporter comme des adultes (et d’ailleurs, c’est quoi être un adulte ?), de se responsabiliser et d’assumer si on décide de ne plus revoir ou contacter une personne.

Le ghost, on n’en veut plus !

Et toi, tu as déjà ghosté quelqu’un ? Si oui, tu saurais nous expliquer pourquoi ?
Tu t’es déjà fait.e ghoster ? Comment as-tu réagi ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu