fbpx

Le syndrome de l’infirmière : pourquoi il faut arrêter ?

  • 10 novembre 2019
syndrome de l'infirmière

J’ai longtemps souffert de ce que j’appellerai le « syndrome de l’infirmière » dans le cadre de mes relations sentimentales.

Le “syndrome de l’infirmière”

Comprendre que j’étais attirée principalement par les hommes qui avaient une « blessure profonde », une « faille ».
Quelque chose que je sentais, que je pouvais même visualiser malgré cet aspect immatériel.
Quelque chose qui exerçait sur moi une attraction si forte, que j’en étais aveuglée.

Alors je voulais les aider, inconsciemment.
Je voulais les aider à soigner les plaies de leurs âmes. Les porter avec moi vers un lieu plus doux, où leur esprit tourmenté trouverait du repos.
Mais on ne peut aider celui qui ne veut pas l’être.
Imposer à l’autre ce besoin de sauvetage, bien que sûrement réel, ce n’est pas de l’amour.
Faire ce cheminement psychologique à sa place, lui délivrer une réponse toute faite.
En espérant qu’enfin, il se libère de ces démons, de son passé.
Cela marche un temps.
Mais, comme le vent emporte l’écume sur la mer ; ce qui est superficiel ne reste pas bien longtemps en place.
Et je me suis souvent perdue en route, ne reconnaissant plus celle que j’étais devenue pour les aider à se sauver.

Guérir ses blessures, s’occuper de ses propres failles…

Maintenant que j’ai fait un travail sur moi, que j’ai guéri une grande partie de mes blessures, je crois que cette période à vouloir m’occuper des problèmes des autres est terminée….
Je sens que les personnes qui m’attirent sont aujourd’hui ceux que je sens déjà engagés dans un travail personnel de réparation, ceux qui ont su aller voir en eux-mêmes. Ceux qui sont leur propre infirmière.
Cela ne veut pas dire que tout est forcément parfait, et que l’on ne peut pas s’aider. Au contraire.
Mais je refuse dorénavant de dépenser toute mon énergie pour jouer les pompiers de fortune de l’égo de l’autre, s’il n’a pas choisi de s’aider lui-même d’abord.

Toi aussi, tu as tendance à être attiré.e par des personnes “avec des failles” ? Comment comptes-tu atténuer ton “syndrome de l’infirmière” ?
.

Laisser un commentaire

Fermer le menu