fbpx

Un égo omniprésent est un égo qui va mal

  • 16 mars 2020
ego omniprésent

L ‘ego est un constituant fondamental de notre structure psychique.
On parle souvent en négatif des gens ayant un « ego démesuré », car ce sont souvent des personnes qui prennent beaucoup de place dans la vie, sans en laisser aux autres. Nous avons déjà parler du fait de juger les autres pour ne pour ne pas regarder en soi. Aujourd’hui on va décrypter le sujet de l’égo omniprésent.

Des gens qui se considèrent parfois au-dessus de tout et de tous. Ce qui peut être source de nombreuses frictions avec l’entourage.

Il n’est pas faux de croire que quelqu’un dont l’ego prend trop de place est dans une position peu enviable. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser; une personne dont l’ego occupe tout l’espace, qui se manifeste de façon beaucoup trop importante est répétée ; n’est pas forcément quelqu’un qui a une estime de lui-même très haute.
Enfin, c’est même plus complexe que ça : cette personne a très probablement ce qu’on appelle une « haute estime de soi fragile ». Ce qui, au final, revient au même que d’avoir une basse estime de soi.
Pourquoi ? Eh bien, parce que ces gens, très souvent, ne s’aiment pas vraiment. Mais ils ont, pour des raisons qui leur sont propres et leur histoire personnelle, compensé ce manque d’amour d’eux-mêmes par un masque social; souvent fait de mépris de l’autre et de prétention. Mais cela ne cherche en fait qu’à masquer leurs propres fragilités égotiques.

Un ego en bon état est indispensable pour une vie harmonieuse et épanouie.
Mais en fait, un ego qui va bien est un ego qui sait rester à sa place. La personne, obsédée par ses manquements supposés ou réels, par ses failles ; se concentre tellement dessus qu’elle laisse son ego envahir toute sa vie psychique.
Et cela la rend beaucoup plus sensible aux critiques et aux avis des autres.
Certains y répondront en se renfermant sur eux-mêmes. D’autre, en manifestant pus d’agressivité.

Ce qui est certain par contre, c’est que nous avons un besoin vital d’estime de nous-même. Il n’est donc pas question de faire disparaître cet ego.
Mais d’apprendre à penser à soi d’une façon différente.
On sait que l’on commence à atteindre l’équilibre quand les questions d’ego (apparence physique, intellect, réussite sociale, etc.), ne sonne plus à la porte de notre esprit de façon permanente.
On connaît notre propre valeur, et on l’a intégrée de façon suffisamment profonde pour être capable de la vivre, sans avoir à y penser.

Et toi, dirais-tu que tu as un ego trop présent ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu