fbpx

Qu’est-ce qui t’empêche de rompre ?

  • 22 novembre 2019
rompre

Le choix de rompre est toujours difficile et soulève de nombreuses questions. Et toi, quelles sont les raisons qui te poussent à rester ? qu’est-ce qui t’empêche de rompre ?

La prise de conscience de la nécessité de rompre

Que cela fasse 3 mois, 3 ans ou 15 ans ; tu le sais, il faut que tu quittes ton/ta partenaire.Peut-être ne l’as-tu pas encore pleinement conscientisé ou alors cette réalité t’as saisie d’un coup, et maintenant tu ne peux plus penser à autre chose ?

Et pourtant, voilà, tu n’y arrives pas.

Alors, qu’est-ce qui t’empêche de quitter cette relation ? De rompre une bonne fois pour toutes ? Qu’est-ce qui te fait peur au point de préférer rester avec quelqu’un que tu n’aimes pas/plus ; voire quelqu’un qui es toxique pour toi ?

Les raisons : qu’est ce qui t’empêche de rompre ? de partir ?

Est-ce parce que tu penses au fond de toi, que tu ne mérites pas mieux que d’être malheureux.se ?

Est-ce parce que tu as peur de lui faire du mal ?

Est-ce parce que tu penses que si tu le/la quittes, plus personne ne voudra jamais de toi ?

Ou bien, tu as peur d’être seul.e ?

A moins que ce soit parce que la perspective de devoir rechercher un nouveau logement qui t’angoisse ?

Peut-être que c’est aussi à cause des enfants. Ce qui est normal, on ne prend pas les décisions de la même façon quand on a des enfants.

Enfin, c’est peut-être car ton indépendance financière n’est pas assurée.

Tu sais, avoir peur c’est normal. Surtout quand on s’apprête à plonger dans l’inconnu, et encore plus si tu as des contraintes supplémentaires (argent, enfant, logement,….). Mais ce que je voudrais, c’est que tu sois capable de réaliser la vraie raison pour laquelle tu choisis de rester dans une situation qui ne te conviens absolument plus.

Penser en termes de regrets futurs

C’est le premier pas pour trouver une solution, pour en sortir. Parce qu’il y a toujours une solution. Par contre, te dire « de toute façon c’est comme ça, et puis c’est pas si pire », ou « ça finira par s’arranger » alors que tu as déjà tout essayé et que rien ne bouge ; ce n’est pas acceptable.

Entends moi bien, ceci n’est pas un jugement de valeur. Après tout, je ne suis pas celle qui souffre de la situation. Mais ne penses-tu pas que tu mérites plus que de te « contenter » de ce que tu as, si tu le fais par défaut. Imagine toi encore dans cette situation, et visualise toi à 70 ans : que regrettes-tu le plus ? D’être resté.e ou de ne pas être partie ?

Et demande toi surtout, en quoi la situation dans laquelle tu es t’arrange t’elle pour ne pas réussir à en changer, même si elle est source de souffrance ?

Et toi, tu viens nous dire ce qui t’empêche, ou a pu t’empêcher un jour de quitter cette situation et de rompre ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu