fbpx

Limites, moins on les accepte, plus on en est prisonnier

  • 21 juin 2020
limites comment les accepter

Dans une société qui nous pousse à la performance, nous avons du mal à accepter nos propres limites. la concurrence permanent qui nous oppose à notre voisin fait des dégâts importants sur notre estime de nous-mêmes et notre capacité à assumer que nous ne pouvons pas tout faire. Il faudrait forcément être le “plus” en permanence; Pourtant, accepter ses limites, c’est s’ouvrir un champ de possible beaucoup plus grand. Plutôt que de passer mon temps à lutter pour prouver ce que je ne suis pas, si j’accepte totalement qui je suis (limites incluses), je peux concentrer mon énergie sur ce que je suis et le développer au maximum.

Limites ou limitation ?

Nous confondons trop souvent limites et limitation.
Du coup, comme nous voulons toujours prouver que nous somme « plus » , que nous ne sommes pas moins que le voisin ; on essaye de camoufler nos limites à nous.
Et on a beau essayer, il y a toujours un moment où elles finissent par transparaître.
Car, quel que soit le masque social, la version « fausse » de toi que tu essayes de vendre aux autres ; ils ont la capacité de voir en toi, de voir tes failles. Et tes limites.
Alors parfois, ils vont te le faire remarquer gentiment. Ou pas.
Sauf que toi, brutalement mis.e à nu, violemment découvert.e ; ne voulant pas faire face à cette réalité qui est tienne, tu resteras figé.e.
Attéré.e d’avoir ainsi été vu.e dans tout ce que tu essayes pourtant de cacher avec tant d’énergie.
Mais justement : cette énergie que tu mets, chaque jour, à camoufler encore et encore qui tu es avec tes propres limites…. C’est une énergie que tu ne mets pas à faire briller tes atouts.
Plus tu luttes contre tes limites, plus tu les laisses t’enfermer. Tu deviens prisonnier.e de ce que tu cherches désespérément à fuir.

Comment accepter ses limites ?

La solution ? Accepter.
Oui, encore. Je sais. Mais l’acceptation, c’est vraiment la voie qui t’amène à la sérénité.
Et quand tu acceptes, tu reprends le pouvoir.
Alors, je ne dis pas qu’il ne faut pas chercher à s’améliorer. Évidemment que si.
Sauf que, même avec tout le travail du monde, il y a un moment où tu arrives au maximum de ce que tu peux faire. Et si tu n’acceptes pas, il y a de fortes chances que tu trouves que ce ne soit encore pas assez.
T’en vouloir, te critiquer intérieurement de ne pas pouvoir faire plus. De ne pas pouvoir atteindre cet idéal que tu t’es fixé.
Juste…lâche. Fais au max, et ensuite, lâche.
Arrête d’essayer de vouloir te changer, de vouloir devenir quelqu’un d’autre.
Ce que tu es suffi.

Accepte donc tes limites, pour pouvoir enfin t’en libérer. Et commencer à vivre en pensant à tes forces et à tout ce qu’elles peuvent apporter au monde.

Et toi, est-ce que tu te laisses engloutir par tes propres limites ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu