fbpx

Pourquoi répète t’on le comportement de nos parents ?

  • 13 décembre 2019
pourquoi répète t'on le comportement de nos parents

Les conséquences du comportement de nos parents sur notre propre comportement

Qu’on le veuille ou non, de notre enfance et de notre relation à nos parents découlent beaucoup de choses. Il n’existe pas une seule explication qui explique pourquoi on répète le comportement de nos parents.

Déjà, la façon dont nous avons ou non été aimé par eux aura une influence majeure sur la façon dont nous nous aimons nous-même. Mais leur comportement envers nous aura aussi une incidence sur notre façon d’aimer les autres et de nous comporter avec eux.

Pourquoi répète t’on le comportement de nos parents ?

Alors, pourquoi répète t’on inconsciemment les comportements de nos parents ?
Car répéter, c’est légitimer. Refaire exactement comme eux, c’est prouver qu’ils n’avaient pas le choix de faire autrement, même si leur comportement nous a blessé.e.
Si on fait la même chose, c’est que cela devait arriver. C’est le destin, une forme de fatalité.
Nous n’avons pas pu nous y soustraire non plus, c’est qu’ils n’auraient pu faire autrement. Ainsi, en supposant qu’ils n’avaient pas le choix, on peut leur pardonner d’avoir eu des comportements inappropriés ou parfois pires.

Parfois, on pense aussi réparer les choses en partant à l’opposé total de leur fonctionnement.
SI nous avions des parents très laxistes, on est très sévère avec ses enfants, etc.
Mais finalement, à vouloir prouver à tout prix qu’ils avaient tort, en répétant que nous ne serons jamais comme eux, on reste accroché à cette relation ; sans prendre son autonomie psychique. Et alors, on se retrouve à répéter exactement ces mêmes comportements que l’on s’était juré de ne jamais reproduire.

Finalement, se jurer d’être différent, c’est rester dans une situation de dépendance vis-à-vis de nos parents.

Quelle est la solution ?

Évidemment déjà, prendre conscience du modèle parental et de ce que nous avons vécu, pour ne pas être dans la répétition automatique.
Ensuite, pour ne pas tomber dans l’excès inverse, il faut aussi accepter ce que nos parents nous ont apporté de positif. Pour sortir de l’aveuglement, et s’émanciper complètement.
Prendre du recul par rapport à eux, et les accepter comme des êtres humains faillibles, pour ne plus être dans l’idéalisation ou la diabolisation.
Voir le négatif et le positif, puis lâcher prise.
Et se dire qu’on peut être exactement ce qu’on veut et comme on veut, en se basant sur les choses positives qu’ils nous ont apportées et en repoussant le négatif.
Évidemment, il peut être parfois nécessaire de se faire aider par un thérapeute pour aller creuser toutes ces choses.

Et toi, est-ce que tu as peur de reproduire certains des comportements de tes parents ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu